[INTERVIEW] Cédric Hostyn nous fait part des actions SEO qu’il effectue sur son blog www.lavoiturehybride.com

logo technologie hybrid

Et une troisième interview! c’est Cedric Hostyn qui se prête au jeu. Il est est l’auteur du site www.lavoiturehybride.com qui s’intéresse à l’actualité de la voiture hybride sous tous ses angles. On y retrouve tout ce qu’on doit savoir sur le sujet. C’est un thème tendance et l’auteur va nous éclaircir sur ses méthodes pour être visible dans le paysage concurrentiel de la voiture hybride sur internet.

Pourriez-vous nous présenter brièvement votre site et ses objectifs ?

Le site a été créé dans un objectif simple : offrir de l’information fiable sur l’automobile hybride (et la voiture électrique très prochainement). Cette information se décompose en trois pôles : d’abord des articles explicatifs sur la technologie, ses enjeux et son fonctionnement ; ensuite des fiches sur chaque véhicule disponible à l’achat, permettant notamment la comparaison entre modèles ; et finalement l’actualité du secteur.

 

Etant dans un domaine en vogue, et très utilisé par les constructeurs automobiles, comment faites-vous pour vous développer sur la toile ?

Avant tout via le référencement naturel. Les campagnes publicitaires sont difficilement rentables pour un site à caractère éditorial. Au départ, il s’agissait d’un blog uniquement dédié aux voitures hybrides (d’où le nom de domaine :-p), et je visais donc uniquement les requêtes y afférentes pour obtenir des visiteurs qualifiés. Ce qui fût un succès. Néanmoins, la quantité de requêtes en France est limitée, c’est pourquoi aujourd’hui je commence à étendre la thématique du site au transport personnel écologique, ce qui inclut notamment la voiture électrique.

 

Quels sont les  moyens que vous mettez en œuvre pour améliorer le SEO de votre blog, pour vous rendre visible?

D’abord, côté on-page, ma stratégie se fonde avant toute chose sur la qualité du contenu, sur la volonté de comprendre mes visiteurs pour répondre à leurs besoins plus efficacement que mes concurrents. Tout professionnel respectable du SEO admettra qu’un succès durable avec les SERP (i.e. sans pénalité dans 6 mois ou un an) peut aujourd’hui difficilement se passer d’un contenu de qualité. Les dernières grosses mises à jour « Pengouin » de l’algorithme de Google en sont un exemple frappant.

Ensuite, côté off-page, de multiples techniques d’acquisition de liens existent. Citons les annuaires, dont il en existe encore quelques-uns de qualité sur le web francophone. Pensons également par exemple au guest-blogging, à donner la possibilité aux visiteurs fidèles de promotionner le site, au linkbaiting (les infographies sont à la mode en ce moment), aux partenariats avec des sites complémentaires au nôtre (fournir des données gratuitement, échanger des articles, etc) et aux interviews avec la presse. Puis bien sûr, l’étude du profil de backlinks de nos concurrents est très instructive et peut donner des idées. Au rang des outils utiles, je citerais notamment Moz Pro, MajesticSEO et LinkDetective.

Il ne faut cependant pas oublier que ce sont les liens naturels, générés par le contenu de qualité, qui sont les plus efficaces. Les dernières updates « Panda » de Google l’ont bien confirmé. Une stratégie de netlinking qui ne passerait pas, en amont, par la production d’un site de qualité a dès lors beaucoup de chance d’être rapidement sanctionnée par Google (voir le concept de « voisinage » entre sites, dans ce cas Google nous considérerait comme « de valeur semblable » à des sites de mauvaise qualité dans la mesure où nous serions tous deux linkés depuis le même type de sites).

 

Pourquoi ne comptez-vous pas sur les réseaux sociaux pour le développement de votre blog ?

Principalement pour deux raisons :

1. Le site est de taille modeste, dès lors les ressources nécessaires pour avoir un compte activement monitoré et alimenté n’étaient pas disponibles.

2. La thématique du site : de nombreuses études montrent que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans le comportement d’achat des internautes, c’est néanmoins à relativiser par rapport au type d’achat en question. Concernant l’achat d’une nouvelle automobile dont la technologie est très obscure pour vous, vous aurez plus de chance de chercher un site de référence sur les moteurs de recherche que sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, les réseaux sociaux ne peuvent agir comme levier de croissance qu’à certaines conditions. On voit parfois des sociétés qui lient leurs comptes sociaux depuis leur site web, mais laissent leur compte inactif (le denier statut est très ancien ou il y a des questions de clients laissées sans réponses). Dans ce cas, la présence sociale de la société a plutôt un impact négatif sur son image. C’est seulement si les comptes sont monitorés et alimentés que les réseaux sociaux peuvent agir comme un levier de croissance.

Pour en revenir à la présence sociale de mon site, les évolutions actuelles vont changer les choses. Je constate que mon audience se répartit entre, d’une part, des acheteurs potentiels qui cherchent une première explication sur l’hybride, et d’autre part, des passionnés et possesseurs de véhicules écologiques qui sont davantage intéressés par l’actualité et une information plus détaillée. Je souhaite exploiter l’opportunité de fidéliser ces passionnés, et pour se faire compte à l’avenir leur permettre d’échanger entre-eux et avec les rédacteurs du site (via les réseaux sociaux et éventuellement via un forum qui a l’avantage d’apporter de l’UGC (User Generated Content) assez intéressant pour le SEO). Les réseaux sociaux vont donc à l’avenir faire partie de ma stratégie de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*