[INTERVIEW] Pierre Violet, webmaster et Responsable SEO de www.mister-auto.com, nous donne les points clés de sa stratégie de blog

Mister-Blog-Auto

Toujours dans l’optique d’apporter des informations pertinentes, nous continuons la série avec un retour d’expérience de Pierre Violet, webmaster et responsable SEO du site mister-auto.com, sur ses pratiques web et l’importance du blog mister-blogauto.com dans la stratégie online. Nous aborderons ainsi ses problématiques et comment par le SEO mais aussi les réseaux sociaux, Il a réussi à faire connaitre le site.

 

Pourquoi avoir créé un blog pour mister-auto, celui-ci vous apporte-il un réel trafic en plus? 

Au début, nous voulions créer un blog avant tout pour nos clients. L’idée était de proposer une interface en ligne dans laquelle nos clients (ou pas forcément) pourraient échanger entre eux sous forme de question/réponse sur le thème de l’automobile, de la mécanique et de l’entretien auto.

Le principe était simple et à plu assez rapidement : nous recensons aujourd’hui presque 2000 questions et quelques 750 réponses. Le blog d’entraide fonctionne, le trafic est constant sans pour autant atteindre des sommets.

Puis, nous nous sommes évidemment intéressés à l’impact SEO que pouvait avoir le blog sur le site. Nous avons rapidement découvert que grâce au netlinking interne et externe de ce dernier, nos positions sur des mots clés stratégiques se sont nettement améliorées.

Dans le même temps, nous avons jugé bon de proposer des articles frais et intéressant à nos clients/lecteurs ! Nous avons donc pris notre plume et nous nous sommes lancés dans le blogging !

 

Quels moyens SEO mettez-vous en œuvre dans le développement de votre blog ?

Pour gagner en visibilité sur la toile, nous essayons de publier des articles sur le thème de l’automobile (radars, conseils mécanique, nouvelles technologies, bons plans, prévention, rétro, etc…). Nous faisons également du guest-blogging avec des partenaires et amis du web.

Enfin, nous partageons le tout sur nos réseaux sociaux et nous interagissons avec nos lecteurs.

 

Vous vous développez beaucoup sur Facebook mais peu, voire pas du tout sur les autres réseaux sociaux, y a-t-il une raison ?

Nous sommes présent en effet beaucoup sur Facebook, mais nous possédons un Twitter, un G+ et même un Pinterest. Ce sont les principaux et nous pourrions même, à mon sens, nous en passer d’un. Je ne dirais pas lequel (sourire).

Facebook, a été le premier réseau social que nous avons choisit d’utiliser, d’une part car il y a 3 ans c’était le plus développé et le plus prometteur, d’autre part car la concurrence y était déjà !

Facebook est un média idéal pour recruter, fédérer et fidéliser. On peut organiser des jeux concours, remercier nos clients, renseigner nos prospects, gérer des litiges ou tout autre type de réclamation client. On gagne en audience et en référencement rapidement, et notre notoriété permet également d’être boostée !

Nous utilisons les autres médias sociaux de façon radicalement différente. Google Plus nous permet aujourd’hui d’avoir un discours purement marketing grâce à la publication des visuels que nous utilisons dans nos Newsletters.

Pinterest est quant à lui un média purement Fun dans lequel nous nous amusons et essayons de développer un peu notre audience à travers de la « belle caisse », de l’insolite, de la rétro-mobile ou encore du concept car.

Twitter nous sert exclusivement à partager de l’information : articles du blog, guest-blogging, etc…

 

Comment voyez-vous le Web se développer d’ici quelques années ?  

Question intéressante ! Je pense que la façon d’utiliser le Web va changer ou en tout cas évoluer vers quelque chose de plus « humain ». Les réseaux sociaux en témoignent déjà. La manière de rechercher une information, un bien ou un service va également évoluer. La façon de consommer en quelque sorte.

Les solutions mobiles : téléphones ou même tablettes (Applications ou site mobile), les Google Glasses, l’émergence de nouveaux réseaux sociaux, plus ciblés, moins fourre-tout, devrait participer à la création quasi-naturelle de communautés de plus en plus informées et sensible à un autre marketing. Le discours des marques et des enseignes continuera d’évoluer dans ce sens, tout en respectant la vie privée et tout en connaissant les  attentes et besoins de sa cible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*